Info Panel
You are here:   Home  /  Expositions personnelles  /  Parution d’un article dans le Figaro partner – novembre 2016

Parution d’un article dans le Figaro partner – novembre 2016

Marine Joatton, peintre : « Je peins pour provoquer des émotions chez les autres »

La peinture de Marine Joatton semble dire qu’il n’y a pas d’adultes, juste des enfantillages que l’on doit pourtant prendre au sérieux. La jeunesse, oui, a ce quelque chose de hautement poétique mais elle est aussi féroce, brutale, maladroite. On le voit, on le sent.

Voici un ballet de figures accroché au pinceau de l’artiste qui regarde le monde, qui nous regarde et qui semble dire de ne pas nous en laisser conter avec la réalité. Le musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne lui a donné carte blanche, liberté qu’elle a prise au mot. Ses créatures poétiques d’une vitalité tumultueuse vont prendre l’espace offert et se dégourdir les jambes dans le musée. Il y a une cohérence dans les dessins, un dessein dans le dessin. C’est tout un monde d’huiles, de gouaches et de pastels qu’elle nous invite à côtoyer. Avec les grandes huiles, ce sont des éclats de couleurs qui explosent en « Grosses têtes », comme des « agrégats » nous dit l’artiste.

Dans les pastels, une foultitude de portraits, le plus souvent individuels, nous scrute avec une prudente réserve. Déjà, à l’âge de 8 ans, Marine Joatton dessinait sur un petit carnet de croquis qui lui avait été offert, des visages, certes gauches mais, précise-t-elle « J’étais toute petite ». Ensuite vers 15 ans, elle noircissait ses cahiers de têtes d’adolescents. C’était une préoccupation constante. « Dans ces pastels de 2015, ce qui m’a surpris dit-elle, c’est que les têtes bien qu’imaginaires sont très réalistes. » Son travail n’a pas perdu en fraîcheur dans l’investigation d’un terrain où l’imagination peut être fertile.

Un air de famille, 2016, 50 x 65cm, gouache

 » Il y a toujours une émotion, plus exactement des myriades d’émotions  » 

Dans les gouaches, des historiettes, des petites fables nous sont livrées. La peintre peint le matin, range, classe et lit sans discontinuer l’après-midi. Elle cite volontiers Franz Kafka pour exprimer son état d’esprit face à la création : « Ce soir, je me suis sentie à nouveau remplie d’un talent anxieusement contenu. » Marine Joatton exprime ce qui l’anime ainsi : « je peins pour provoquer des émotions chez les autres, distinctes des miennes. Mais à la base il y a toujours une émotion, plus exactement des myriades d’émotions. Cela touche à quelque chose de très sensible. » Elle dit atteindre la béatitude avec ce genre de procédé. On sera frappé par le nombre de toiles et de dessins qui nous plongent dans l’énigme de l’inspiration. Une artiste prolifique, assurément, dont l’œuvre est en perpétuel mouvement.

Gouache tendre, 2016, 50x 65cm, gouache

Filer à Saint-Etienne

L’intérieur du Nouveau Tiguan est un véritable espace à vivre. On déroule des kilomètres dans une bulle, comme si l’on était chez soi. On y est même mieux avec la fonction chauffante et massante de la sellerie Ergo Active.
Saint-Etienne, outre le musée, c’est aussi les montagnes. Le Nouveau Tiguan vous emmènera partout, dans le confort et en toute sécurité.

Adresse :
Exposition Un air de Famille, du 5 novembre au 12 février 2017
MAMC+ Saint-Etienne Métropole, rue Fernand Léger
42270 Saint-Priest-en-Jarez
Tél. +33 (0)4 77 79 52 52
Fax. +33 (0)4 77 79 52 50
http://mamc@saint-etienne-metropole.fr

  2016  /  Expositions personnelles, Peinture, Presse  /  Last Updated novembre 20, 2016 by admin  /